Home Culture Ni maître, ni maître : Dieu !


Ni maître, ni maître : Dieu !

L’anarchisme chrétien ? Vaste programme, chimère spirituelle et licorne politique : c’est ce qu’il est de bon ton de penser, tant les deux termes semblent se contrarier dans leur sens. D’un côté Le Principe, de l’autre son absence radicale, les uns assis à la droite de Dieu et les autres allant le nier avec Bakounine. Parler d’anarchisme chrétien, c’est faire collaborer le Christ et Lucifer, l’ange rebelle avec l’ordre suprême… bref, c’est raconter n’importe quoi ! C’est pourtant le serpent de mer que Jacques de Guillebon et Falk van Gaver ont décidé d’enfourcher, dans ce beau livre publié aux Éditions de l’Œuvre, afin de sortir de la crypto-zoologie nombre de figures hétérodoxes fascinées tout à la fois par le Christ et révulsées à l’idée de servir un autre pouvoir que celui du Tout-Puissant.[access capability=”lire_inedits”]

Sur près de 400 pages, nos deux jeunes écrivains vont travailler à dessiner le portrait de ces anarchistes « fols en Christ », de ces hindous pacifistes intéressés par la morale chrétienne ou de ces penseurs catholiques en mal de paroisse, au tempérament hautement inflammable, que la soumission à l’ordre injuste du monde insupporte. Ces visages que Jacques de Guillebon et Falk van Gaver nous présentent, ce sont, entre autres, ceux de « Barbey le réfractaire » ou de Baudelaire « le divin dandy », en passant par le mouvement nabi et « les prières de Rimbaud ». Autant de personnages et de courants inclassables, qu’ils se refusent à rassembler autrement que selon la fougue de leur foi paradoxale. Leur unique point commun est de n’être assignable à aucune case. Mais aussi d’être identiquement écœurés par les crimes provoqués par les grandes utopies socialistes des deux derniers siècles pour le bien de l’humanité souffrante. Car voici le dilemme qui travaille les chrétiens soucieux de rendre un peu de justice en ce monde, ce dilemme que n’ont pas connu les idéologies marxistes et anarchistes : comment bouleverser le monde sans prendre le risque des goulags ou du terrorisme à drapeau noir ?

Outre le panorama historique tracé sur deux siècles d’anarchisme chrétien, la lecture de cet ouvrage brillant, au style enlevé, profitera aussi aux non-chrétiens dans la mesure où Jacques de Guillebon et son compère posent une question morale essentielle, à laquelle ceux qui n’ont pas encore abdiqué devant l’État oppresseur et le marché-roi, ceux qui refusent l’appauvrissement matériel et spirituel des masses, doivent tenter de répondre: comment ne pas ajouter le meurtre à l’injustice ? Tel est, semble-t-il, le but fondamental de ce livre qui apparaît moins comme un précis d’anarchisme chrétien que comme un manuel à destination des quelques hommes libres qui existent encore, et entendent le demeurer sans se compromettre avec l’injustice réelle ni céder aux sirènes d’une justice idéale et désincarnée dont on sait aujourd’hui qu’elle est le meilleur alibi des oppressions nouvelles…[/access]

Jacques de Guillebon et Falk van Gaver : L’Anarchisme chrétien, Éditions de L’Œuvre.

Mai 2012 . N°47

Article extrait du Magazine Causeur


Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Previous article Le ministère de la Vérité veille au grain
Next article In vodka veritas
est critique littéraire et professeur de philosophie.

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération