La levée de boucliers contre la fouille des écoliers est incompréhensible. Faire passer les nains sous les détecteurs de métaux pour les délester des marteaux, couteaux de cuisine et autres kalachnikovs devrait contribuer à alléger le poids du cartable qui déclenche non seulement des scolioses, mais oblige les journalistes à écrire le même article sur les kilos en trop des sacs à dos de nos chers petits à chaque rentrée scolaire. Hélas, le soulagement devrait être de courte durée : lesté de cinq fruits et légumes par jour, le chargement scolaire devrait retrouver son poids scandaleux avant la floraison estivale des marronniers.

Lire la suite