Un étudiant franco-iranien de 24 ans, soupçonné d’être l’auteur d’une agression antisémite commise dans les quartiers sud de Marseille, a été déféré vendredi en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel de Marseille.

Dimanche dernier, il avait insulté une famille à la sortie de la synagogue, avait donné un violent coup de poing au visage au père, avant de prendre la fuite. La victime, âgée de 27 ans, s’était vue délivrer une incapacité de travail de cinq jours.
La police avait interpellé jeudi l’auteur présumé des faits, un étudiant en doctorat de sciences physiques du campus universitaire de Luminy, à Marseille. Il a indiqué avoir la double nationalité française et iranienne.

Lors de sa garde à vue, il a notamment déclaré que Mohamed Merah, le responsable des tueries de Toulouse et Montauban, était « un résistant ».
Au titre des « violences commises à raison de l’appartenance à une race, une ethnie ou une religion », le coupable encourrait une peine qui pouvait aller jusqu’à cinq ans de prison ferme et 75.000 euros d’amende. Le procureur a requis contre lui une peine de dix-huit mois de prison ferme. Les magistrats du tribunal correctionnel de Marseille ont estimé qu’il était plus raisonnable de ne le condamner qu’à un an de prison ferme.

Lire la suite