Quantcast
Home Édition Abonné Miroir, mon beau miroir, dis-moi quel est le parti qui fait le plus peur aux Français ?


Miroir, mon beau miroir, dis-moi quel est le parti qui fait le plus peur aux Français ?

LFI considérée comme plus dangereuse pour la démocratie que le RN.

Miroir, mon beau miroir, dis-moi quel est le parti qui fait le plus peur aux Français ?
Des élus de La France Insoumise lors d'une manifestation à Paris, le 22 septembre 2022 Chang Martin/SIPA 01088781_000012

L’enquête “Fractures françaises”, réalisée par la Fondation Jean-Jaurès en partenariat avec Ipsos, Sopra Steria, Le Monde et le Cevipof, révèle que La France insoumise est considérée par les Français comme plus dangereuse pour la démocratie que le Rassemblement national. L’analyse de Céline Pina.


Tous les ans, l’Ipsos, la Fondation Jean Jaurès et le CEVIPOF mènent une enquête afin de déterminer l’état du pays et faire le point sur les fractures qui minent la société. Est mesuré ainsi la perception de la situation du pays, les valeurs des Français et leur rapport au système politique. Sur ce troisième point, l’enquête a créé une énorme surprise en montrant que les Français ne considèrent plus le RN comme le parti le plus dangereux pour la démocratie. Sur ce point, c’est LFI qui cristallise les inquiétudes (57% des Français considèrent LFI comme dangereux pour la démocratie contre 54% qui considèrent que le danger viendrait plutôt du RN). Une première dans ce genre de sondage.

Un résultat qui montre à la fois la réussite de la stratégie de dédiabolisation du Rassemblement National et le rejet qu’inspire le choix d’un langage et d’un positionnement assumant la violence et les excès chez la France Insoumise.

L’étude de la fondation Jean Jaurès s’est largement penchée sur la perception du RN. Force est de constater qu’en un an, la perception du RN a beaucoup changé. Le fait qu’il soit jugé plus crédible que chacun des partis constituant la gauche fait l’effet d’un coup de tonnerre. La NUPES n’a construit aucune dynamique, en revanche l’élan qui a porté 89 députés RN à l’Assemblée nationale se retrouve dans les résultats de ce sondage. Si l’on se réfère à la question : « la société que prône ce parti est globalement celle dans laquelle je souhaite vivre », le RN convainc 32% des Français. Seules LREM et LR font mieux (respectivement ils suscitent l’adhésion de 34 et 33% des Français) ; le parti de Marine Le Pen distancie largement LFI qui ne convainc que 24% des Français, se classe au-dessus du PS (32%) et fait jeu égal avec EELV. Si l’on interroge les Français sur la capacité du parti d’extrême-droite à diriger le pays, on retrouve le même classement : 39% des Français font confiance au RN. Celui-ci dépasse largement LFI qui atteint péniblement 26%, il écrase EELV qui ne dépasse pas 21% et surpasse d’un point le PS. Seuls LR à 55% et LREM à 51% tirent leur épingle du jeu.

A lire aussi : LFI : qui veut faire l’ange fait la bête… à deux dos

La crédibilité du RN s’est renforcée tandis que les marqueurs négatifs, eux, ne cessent de baisser. La part des Français qui qualifient le RN d’extrême-droite est passée de 77 à 70% entre 2016 et aujourd’hui. Ce parti est considéré comme xénophobe par 52% des Français, un chiffre en chute de 8 points par rapport à 2016. Antoine Bristielle, directeur de l’Observatoire de l’opinion de la Fondation Jean Jaurès écrit, dans la note d’analyse qui accompagne cet aspect de l’étude : « D’un côté les différents stigmates associés au rassemblement national ont considérablement baissé, et d’un autre côté, les jugements positifs ont largement augmenté […]. Le Rassemblement national est considéré davantage capable de gouverner le pays que nombre de ses concurrents ».

Cette étude confirme la disparition du « front républicain », qui faisait du RN un parti pas comme les autres, hors du champ démocratique et républicain. Le front républicain est mort à partir du moment où les Français considèrent que LFI est un plus grand danger pour la démocratie que le RN. Ainsi, pendant que Marine Le Pen, en misant sur la tenue des élus et en lissant son discours, a réussi à sortir de l’opprobre, les vociférations et les excès de Jean-Luc Mélenchon et de ses proches sont en train de diaboliser LFI. Et ce n’est pas la dernière sortie de Danièle Obono, qui invite ceux qui luttent contre le voile et soutiennent les femmes d’Iran, à « manger leurs morts » qui va inverser la tendance.

Ces biens essentiels

Price: 18,00 €

32 used & new available from 1,60 €


Previous article La guerre en Ukraine, une victoire américaine : un entretien avec Pierre Lellouche
Next article Ça va mal à l’extrême-gauche
Ancienne conseillère régionale PS d'Île de France et cofondatrice, avec Fatiha Boudjahlat, du mouvement citoyen Viv(r)e la République, Céline Pina est essayiste et chroniqueuse. Dernier essai: "Ces biens essentiels" (Bouquins, 2021)

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération