Home Brèves Marine et le sociologue, fable moderne


Marine et le sociologue, fable moderne

Un « rebond », dans le jargon de Libé, c’est comme qui dirait un texte de réflexion sur l’actualité. Dans le numéro de lundi donc, c’est le sociologue Eric Fassin qui rebondissait sur la « montée de Marine Le Pen ».

Sous le titre accrocheur « Pourquoi Marine défend les femmes, les gays, les juifs… », ledit Fassin nous explique que, contrairement à ce que raconte Libération sur « le FN de papa », oui « l’extrême droite a changé », et non il n’y a pas de quoi s’en féliciter ! En gros, l’extrême droite aussi, c’était mieux avant…

Marine, explique l’auteur, ce n’est plus seulement Jean-Marie ; c’est aussi Brice et Nicolas et leurs amis de l’UMP, tous unis désormais pour stigmatiser les mœurs islamiques au nom de la laïcité. Banal, direz-vous ? Mais attendez la chute, qui vaut son pesant de sociologie : il y a « convergence entre la droite et l’extrême droite célébrant une blanchité sexuelle revêtue d’oripeaux républicains », et « ce n’est pas une bonne nouvelle pour la démocratie sexuelle » !

Sur le coup, j’ai été bluffé : c’est quoi, la « démocratie sexuelle » ? On vote à membre levé ? Et à propos, pourquoi cette obsession à mettre Nicolas et Marine dans le même sac de couchage, malgré qu’ils en aient ? Et les juifs, dans tout ça ? Pourquoi figurent-ils dans le titre, et nulle part dans le papier ?

Bref, voilà où en est l’« antifascisme » ! Heureusement qu’on n’a pas le fascisme en plus…


Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Previous article Une semaine dans la vie de Marine
Next article Côte-d’Ivoire : suffrage universel et aménagements raisonnables

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération