Une crise diplomatique est-elle en train de couver entre la France et l’Espagne ? Cette question peut sembler hors de propos pour qui n’est pas habitué de la presse ibérique. En effet depuis quelques jours, notre Premier ministre fait les gros titres des journaux de l’autre côté des Pyrénées. La cause : un « confidentiel » publié par le magazine Challenges sous la plume de Nicolas Domenach il y a quelques semaines. Le Premier ministre se serait dit tout à fait favorable à l’idée d’accueillir le FC Barcelone dans le championnat de France de football au cas où, la Catalogne accédant à l’indépendance, il n’aurait plus sa place dans la Liga espagnole. Découverte, cette information n’a évidemment pas ravi en Espagne, à tel point que devant le scandale, l’ambassadeur de France à Madrid a tenu à démentir l’information de Challenges. En l’occurrence, l’ambassadeur est logique, défendant la position officielle de la France, à savoir la non-ingérence dans les affaires d’un pays voisin et membre de l’Union européenne. De fait, spéculer sur la partition d’un pays ami et se réjouir de l’arrivée éventuelle d’un de ses fleurons sportifs dans notre pays n’est guère adroit en la circonstance. La Catalogne venait d’élire un parlement majoritairement favorable à l’indépendance, et l’Union européenne elle-même s’inquiète des risques de déstabilisation du continent. Démentie ainsi par l’ambassadeur, l’affaire aurait pu en rester là. Le problème, c’est que Nicolas Domenach – on le comprend – ne l’a pas entendu de cette oreille et a tenu à confirmer aujourd’hui son scoop. Nous attendons avec impatience la réponse du Premier ministre. Confirme-t-il ses déclarations ? La France n’exclut-elle plus la reconnaissance d’une éventuelle indépendance de la Catalogne ? Par ailleurs, est-il bien raisonnable pour un chef de gouvernement de spéculer ainsi – par amour d’un club de football – sur le destin d’un pays voisin avec un journaliste célèbre, dont on sait qu’il le répètera sans doute ? Si ce n’était pas si grave, le supporteur de football que je suis en sourirait presque.

Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Partager
David Desgouilles
est blogueur et romancier.Responsable du blog politique "Antidote" sur Causeur.fr, il a grenouillé un peu dans la politique, surtout pendant les années 90. Derniers livres parus : Dérapage (Édition du Rocher) / Le bruit de la douche (Édition Michalon)