En plein cœur de Paris, le quartier des Halles est privé des programmes du câble depuis le 17 août. Quinze jours d’éclipse Numéricable due à la rupture d’un tuyau contenant 144 fibres, « très difficile à réparer », selon Sonia du service clientèle. Des incidents qui se multiplient, comme dans le XVIe arrondissement où un coup de tractopelle malheureux avait déjà privé de télévision, d’Internet et de téléphone plus de 50 000 abonnés parisiens au mois de juillet dernier. Des déboires qui n’ont bien entendu rien à voir avec la défunte Noos de triste mémoire : les innombrables minutes passées à résoudre des ennuis à répétition sont désormais facturées au tarif d’un appel local. Comme quoi, contrairement à ce qu’en diront les esprits chagrins, changer de nom fait changer les choses.

Lire la suite