À Libération, les procès en sorcellerie lepéniste sont une rubrique à part entière. Tout récemment, c’est Laurent Bouvet qui s’est retrouvé sur le banc des accusés avec, dans le rôle de sous-procureur Pinard[1. Pinard était le procureur des procès de Baudelaire et de Flaubert. Mais Bourmeau ne porte pas l’accusation « au nom du peuple français ».], le directeur-adjoint du quotidien, Sylvain Bourmeau. Selon lui, l’« insécurité culturelle » serait « un concept d’extrême droite » issu de la dérive « lepéniste » de Bouvet[2. Twitter, 1er mai 2012.], dont le collectif socialiste républicain « Gauche populaire » s’avérerait « encore plus dangereux que le Front national ». Calmons-nous et buvons frais à Saint-Tropez, comme nous y invitait le grand Max Pécas.

Pourquoi tant de panique ? Parce que Libé a décidé d’être le propagandiste d’un multiculturalisme kitsch, optant pour le folklore sans le voile islamique (et même avec, chacun fait ce qui lui plaît, non ?), les soirées festives du ramadan sans l’ascèse du djihad intérieur.

*Photo : t_bartherote