Home Brèves L’Amour à cheval en DVD : Rendons justice à Pasquale Festa Campanile !


L’Amour à cheval en DVD : Rendons justice à Pasquale Festa Campanile !

Une jeune veuve, forcément irrésistible puisqu’elle est interprétée par Catherine Spaak, découvre que son mari se livrait à des turpitudes sexuelles inimaginables pour elle. Décidée à se venger, elle achète la Psychopatia Sexualis de Krafft-Ebing. Fascinée par ce catalogue des perversions sexuelles, elle décide de les expérimenter avec l’assiduité d’une écolière qui a pour unique objectif d’obtenir son bac avec mention. Elle demande d’ailleurs à ses partenaires occasionnels de la noter, ce qui témoigne d’une ingénuité charmante. Mais la véritable extase érotique, elle la découvrira en chevauchant un homme, à l’instar du philosophe Aristote se livrant voluptueusement à la courtisane Phyllis qui en faisait sa monture préférée.

Après avoir transgressé un ultime tabou – découvrir sa nudité sur une autoroute italienne – elle convole avec un jeune médecin, Jean-Louis Trintignant, lecteur de Freud, que les caprices de Catherine Spaak ne désarçonnent pas. Bien au contraire, il trouve délicieux qu’une jeune femme brise avec une telle grâce les interdits. Nous partageons son émerveillement. Et, pour tout dire, alors que nous tenions Pasquale Festa Campanile pour un cinéaste grivois un peu complaisant, nous sommes prêts à réviser notre jugement. Dorénavant, nous serons à l’affût de ses films d’autant qu’ il a choisi ses actrices avec un goût infaillible (Ornella Mutti, Catherine Spaak, Laura Antonelli, Virna Lisi, Senta Berger…) et qu’ il a eu pour maîtres Luchino Visconti et Dino Risi.

L’Amour à cheval  que nous venons d’évoquer, date de 1968, décidément une année faste. Mais il ne fut pas distribué en France, le spectacle se déroulant alors plus dans la rue que dans les salles obscures. Il est temps de le découvrir en DVD. Vous avez aimé Le Fanfaron de Dino Risi ? Impossible que vous restiez insensible à la légèreté de L’Amour à cheval ! Mais si vous placez Antonioni au-dessus de tout, alors passez votre chemin !

 

catherine spaak


Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Previous article Deux ou trois choses que je sais d’Oscar Niemeyer
Next article Au commencement étaient les Ramones

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération