Invité ce matin sur les ondes de France Bleu Hérault, Georges Frèche a commis, une nouvelle fois, un dérapage des plus douteux. Qu’on en juge : le président de Languedoc-Roussillon a déclaré : « Martine Aubry, c’est une jivaro. Elle coupe les têtes, elle les réduit. » Cette allusion à peine voilée aux origines amérindiennes de l’actuelle première secrétaire du Parti socialiste n’a pas encore suscité de réaction rue de Solférino. Si elle réfléchit encore aux suites judiciaires à donner à cette injure amérindienophobe caractérisée, Pocahontas Delors devrait, toutefois, sortir assez vite de sa réserve.

Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Martin Terrier
est militaire.
Lire la suite