Le ministère des affaires étrangères du dictateur bolivarien Hugo Chavez, (dictateur qui a gagné onze fois des élections dont tous les observateurs internationaux se sont accordé à dire qu’elles étaient parfaitement régulières), a tenu à démentir un bouteillon qui a couru rédactions et chancelleries dans ce qu’il est convenu d’appeler en psychanalyse une projection désirante.

Non, le président Chavez n’a pas offert l’asile politique à Kadhafi. Il ne l’a même pas reçu en 2008 en lui laissant installer sa tente de bédouin dans les beaux quartiers comme cela a été le cas en France. Le président Chavez n’a pas non plus eu chez lui, jusqu’à une date récente, Baby Doc, le rejeton Duvalier, dictateur macoutesque et sanglant d’Haïti.

Le président Chavez a également fait savoir qu’il n’avait pas non plus dans un avenir proche l’intention d’accueillir Dark Vador actuellement en fuite après la victoire de Luke Skywalker.

Lire la suite