Home Édition Abonné Tragédie made in Normandy

Tragédie made in Normandy

La mort du président d'une association d'aide aux migrants fait parler

Tragédie made in Normandy
Jean Dussine © D.R.

La mort du président d’une association d’aide aux migrants de Cherbourg a fait beaucoup réagir. En effet, il a été assassiné par un réfugié afghan qu’il avait hébergé quelque temps auparavant. Alors forcément, de mauvais esprits y ont vu “l’arroseur arrosé”…


Itinérance, association humanitaire d’aide aux migrants de Cherbourg, est en deuil. Le 12 mai dernier, son président Jean Dussine était tué à son domicile de Bretteville-en-Saire. L’assassin, indique le parquet, est « un jeune homme de nationalité afghane, âgé de 21 ans, qui réside en région parisienne ». L’homme a reconnu « être l’auteur de plusieurs coups donnés avec une barre de fer. » Selon le procureur de la République, « les motivations de son acte restent floues. Hébergé il y a quelques mois chez la victime, il a exclu le mobile crapuleux et fait état d’une vengeance dont la cause reste à élucider ».

A lire aussi: L’immigration coûte bien plus que 6,57 milliards d’euros à la France

Jean Dussine ne méritait pas une telle fin. Avec le concours de l’évêché et de la municipalité, il mettait ponctuellement à disposition des lieux d’hébergement temporaire pour les réfugiés. À l’annonce de sa mort, le sénateur (LR) et ancien président du conseil général de la Manche, Philippe Bas, s’est dit « bouleversé », saluant la mémoire d’un homme « dont la générosité était connue de tous et force l’admiration ». Ces mots, plutôt sages et mesurés, n’ont pas inspiré toute la classe politique locale. Un tweet, supprimé depuis, de la responsable locale du Rassemblement national a en effet ironisé sur « l’arroseur arrosé ».

A lire ensuite: Manifestation des sans-papiers: veut-on nier le peuple?

« Infâmes charognards », lui a répondu le jour même le maire délégué (PS) de la ville de Cherbourg, Sébastien Fagnen. Le MRAP local entend de son côté porter plainte contre les propos outranciers d’un internaute se réjouissant du drame.

Plutôt que d’échanges d’injures ou de noms d’oiseaux, c’est d’investigations et d’informations dont le public aurait besoin. La détermination, peut-être préméditée du meurtrier, venu de région parisienne pour tuer son ancien bienfaiteur, étonne et interroge. En attendant l’enquête et le procès, les grands médias ont été plutôt discrets sur ce fait divers – de peur qu’il devienne politique ?

L'étrange suicide de l'Europe: Immigration, identité, Islam

Price: 23,00 €

18 used & new available from 17,99 €

Juin 2020 – Causeur #80

Article extrait du Magazine Causeur


Previous article Derrière les émeutes, une cible: l’Amérique de Trump
Next article Quand la manif pour Traoré fait chou blanc

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération