Home Politique Loi séparatisme: la gauche n’apprendra-t-elle donc jamais?


Loi séparatisme: la gauche n’apprendra-t-elle donc jamais?

Une tribune d'élus de gauche passée assez inaperçue

Loi séparatisme: la gauche n’apprendra-t-elle donc jamais?
Le ministre de l'Intérieur à Bourgoin Jallieu, en Isère, le 27/01/2021. © ALLILI MOURAD/SIPA Numéro de reportage : 01001856_000019

La menace islamiste demeure élevée, et la sécession culturelle saute aux yeux dans de très nombreuses villes françaises. Les débats parlementaires sur la loi “renforçant les principes républicains” débutent aujourd’hui à l’Assemblée nationale. Pour contrer cette menace, il ne faudra pas trop compter sur la gauche. Une tribune de 19 présidents de conseils départementaux en apporte la preuve.


Le 9 décembre, anniversaire de la loi de séparation des Églises et de l’État, 19 présidents de conseils départementaux de gauche ont publié une « alerte républicaine » en soutien à « l’une des plus belles lois ».

L’aveuglement obstiné de la gauche

Las ! Belle intention vite gâchée par un aveuglement obstiné: ne pas stigmatiser, autre nom de l’incapacité à regarder la réalité en face.

A lire aussi: Assimilation, une impossibilité conceptuelle pour les Asiatiques

Elle commence bien, pourtant, cette tribune (que l’on peut trouver sur le site du Journal du dimanche) : « Parce que nous n’avons pas été assez offensifs sur la laïcité nous avons laissé des brèches se former. » Aussi dénonce-t-elle « l’accroissement des revendications communautaires » et l’emprise d’un « relativisme culturel mortifère pour nos libertés ».

La gauche entend ne pas hiérarchiser les croyances

Seulement, trois lignes plus bas, changement de ton. « Toutes les convictions religieuses méritent le même respect, la même attention », assertion suivie d’une charge contre « ces recalés de l’histoire [qui] voudraient désormais hiérarchiser les croyances. En défendant l’idée que certaines religions sont incompatibles avec la République, ils opposent, classent, hiérarchisent. Ils ne supportent pas l’égalité. » L’égalité de droits entre les citoyens serait-elle devenue une égalité de valeur entre les croyances, même les plus immorales et les plus absurdes ?

A lire aussi, du même auteur: «Musulmans de France», Tabligh, Millî Görüs: exiger la liberté de conscience

La gauche voudrait-elle donc dire que les sacrifices humains ne sont pas incompatibles avec la République ? Ou qu’il serait antilaïque de distinguer les religions des sectes ? Si on les suit, pour ne pas heurter la susceptibilité des musulmans, on doit s’interdire tout jugement sur la seule croyance religieuse au monde au nom de laquelle des États criminalisent l’apostasie. Au passage, on s’interdirait de juger les suicides collectifs de l’Ordre du temple solaire, un gourou enseignant « l’orgasme cosmique » à des adolescentes ou un télévangéliste prétendant exorciser le Covid-19.

Les territoires conquis de l'islamisme

Price: 23,00 €

15 used & new available from 17,17 €


Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Previous article Desproges serait “censuré” de nos jours? La réalité est plus triste…
Next article Sandrine Rousseau assure qu’elle sera la candidate écolo en 2022
Haut fonctionnaire, polytechnicien. Sécurité, anti-terrorisme, sciences des religions. Disciple de Plutarque.

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération