L’Iran est un pays grand par la taille, dont le président est un petit homme barbu qui se prénomme Mahmoud et nourrit des sentiments belliqueux à l’égard de ses principaux ennemis jurés que sont les… juifs. Cette obsession l’occupe une bonne partie de la journée, avec le sudoku et le zapping frénétique entre les programmes de MTV et d’Al Jazeera sur son écran plat ultramoderne, aux coins carrés.
Tel un roi sans divertissement, il reçoit de temps à autres des « antisionistes » français patentés qui viennent lui gratter le dos, et lui réciter à l’oreille de longs et touchants poèmes en prose. On a vu, ainsi, Dieudonné M’bala M’bala en train d’embrasser la mule sacrée du grand leader iranien, et Michel Rocard – le comique troupier, pas l’autre – esquisser une déchirante danse du ventre séductrice devant le palais d’Ahmadinejad… (Un numéro à propos duquel l’histoire devra un jour s’interroger…)

L’histoire avait pourtant bien commencé ; bien que partiellement désertique, l’Iran regorge d’une flore et d’une faune exceptionnelle. Il n’est pas rare, baguenaudant à la rencontre de la ruralité, de croiser un lynx d’Eurasie, un chat de Pallas, une gazelle indienne (à ne pas confondre avec la gazelle à goitre qui fait aussi partie du paysage) ou encore un onagre du désert. Et c’est sans parler du gypaète barbu, de la buse féroce et de la flore sublime et poétique affleurant sur les montagnes… Depuis, l’histoire est bien connue. Les mollahs ont pris le pouvoir, les femmes ont pris le voile et les libertés ont pris un coup dans l’aile ! Que s’est-il passé… ?

Mais de Téhéran arrivent quelquefois des informations réjouissantes. Ainsi, apprenait-on la semaine dernière sur CNN que la gent féminine se rebellait de temps en temps. Le quotidien belge L’Avenir, qui rapportait cette histoire iranienne, a titré : « Deux jeunes filles tabassent un religieux qui avait demandé à l’une d’elles de se couvrir ». Boum ! Prends-ça, connard ! L’influence n’est pas encore bien identifiée… Chuck Norris, Steven Seagal, Sylvester Stallone, Jean-Claude Van Damme ou Charlie Hebdo… ? « Un imam a passé trois jours à l’hôpital après avoir été molesté par deux jeunes filles dans le village de Shahmirzad, en Iran, à la fin du mois d’août. Il avait admonesté l’une d’entre elle afin qu’elle se couvre la tête. Les deux jeunes femmes ont alors tabassé le religieux ! » Crac boum hue ! La peur aurait-elle changé de camp ? Espérons-le…

Comme quoi, les universelles turpitudes caractérielles des préadolescentes, adolescentes et post-adolescentes – pardon, des « jeunes-filles-en-fleur » – ont parfois du bon, suivant les circonstances…

Lire la suite