Au Kenya, devant l’incapacité des différents partis à mener à bien une politique de réformes sociales, les femmes ont décidé une grève du sexe d’une semaine reconductible si les discussions stériles et creuses des hommes au pouvoir continuaient sans déboucher sur quoi ce se soit de concret. La femme du Premier ministre elle-même a annoncé qu’elle rejoignait le mouvement. Causeur ne peut que soutenir le combat des femmes kenyanes. Cependant, nous tenons à les avertir de ne pas perdre en route leur but de guerre. Ainsi, en France, les féministes sont en grève du sexe depuis au moins trente ans, mais ne savent même plus pourquoi. Elles croient se souvenir qu’il était question de décider qui serait dessous et qui serait dessus. Mais dessous ou dessus qui ou quoi, il leur impossible de s’en souvenir alors qu’elles mangent un yaourt bio en regardant la quatrième saison de Desperate Housewifes…

Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Martin Terrier
Ancien militaire et journaliste, Martin Terrier est consultant pour des ONG et travaille actuellement à une histoire de l'escadrille Normandie-Niemen.
Lire la suite