Si les médias dans leur ensemble n’étaient pas aussi bouchés à l’antiracisme, je n’irais pas chercher chez François Desouche ces informations choisies qui nous donnent à voir une France qui sombre lentement dans un multiculturalisme mortifère. Je laisserais nos amis identitaires à leur mélancolie française, blanche et chrétienne, parce que je m’interroge sur les choix qui les amènent à distinguer dans l’actualité certaines dépêches.

Il y a quelques années, quand l’acteur Édouard Baer a été choisi pour incarner le personnage d’Astérix, j’ai eu un peu de mal à comprendre pourquoi les responsables du site ont tenu à nous le faire savoir. Il faut dire que le comédien est juif. Pas un de ceux qui préservent leur identité dans une ségrégation volontaire et poussent l’observance de je ne sais quels commandements jusqu’à la grossièreté en refusant de serrer la main tendue par des créatures « impures » ou de partager un verre de l’amitié pas assez casher, mais plutôt un juif débonnaire qui se sent juif surtout face à un antisémite et, le reste du temps, vit comme un Gaulois dans une France qui lui a généreusement prêté ses ancêtres et qui se transmet par le cœur autant que par le sang.

Aujourd’hui, en apprenant par le site des imbéciles malheureux qui sont nés quelque part que le chanteur Jean-Jacques Goldman est la personnalité préférée des Français, ma paranoïa est revenue semer le doute dans mon esprit.

Lire la suite