Malgré la mise en garde circonstanciée de Manuel Moreau, durant tout ce week-end, la quasi totalité de la presse française, de Libération au Figaro, a décrit Vittorio Arrigoni comme un militant « pacisfiste » et l’International Solidarity Movement, qu’il représentait à Gaza, comme une organisation de la même eau.

La contagion a même touché TF1, frappée pour le coup d’enderlinite et qui titre sur son site : « Gaza : un pacifiste italien étranglé par des proches d’Al Qaïda ».

Sans prendre le risque d’aller traîner leurs guêtres à Gaza, mes chers confrères auraient pu, en jetant un rapide coup d’œil sur le site d’ISM, découvrir qu’il s’agissait là d’un pacifisme assez vernaculaire, et pour tout dire exotique, à l’aune de nos valeurs.

Ainsi, sur la page d’accueil du site français de l’ISM on trouve, juste sous les hommages à « Vik », cet article sans équivoque, en date du 11 avril, signé de Khaled Amayreh et titré : « Le Hamas a droit à la contrebande d’armes ». En voici les premières phrases : « Le Hamas a un droit absolu moral, légal et humain à défendre le peuple de Gaza contre les incessantes attaques israéliennes. Mais pour mener à bien cette tâche hautement éthique, il doit faire entrer des armes de divers types dans la Bande de Gaza. » Cet article pacifiste a bien sûr été illustré par le site pacifiste avec une photo pacifiste, que voici :

Photo : Khaled Amayreh

En cherchant un peu plus encore, mes amis de TF1 et d’ailleurs auraient pu trouver sur le site de l’ISM nombre d’autres textes du même auteur (un journaliste palestinien très hostile à l’Autorité palestinienne, jugée capitularde). L’un d’eux au hasard : en date du 27 janvier 2010, il a pour titre «Israël n’a aucune légitimité, point final» et se conclut ainsi : « En bref, le Hamas ne doit jamais reconnaître la légitimité d’Israël, en aucune circonstance, car ce serait légitimer les crimes génocidaires affreux qu’Israël commet contre le peuple palestinien depuis sa création illégitime il y a plus de 60 ans. Que dirait le Hamas à tous ces réfugiés s’il décidait, Dieu nous en préserve, de commettre un adultère national en reconnaissant l’entité satanique appelée Israël ? »

Bref je veux bien que TF1 décrive cet homme lâchement assassiné et son organisation comme pacifistes, mais à ce tarif-là, on pourrait requalifier feu « Carré ViiiP » d’émission culturelle…

Lire la suite