« Nous vivons une violence au nom de la religion, un déni des institutions de l’État et une tentative d’imposer des modes de vie bien déterminés par la force et la violence. Certains salafistes sont fanatiques et il est temps de mettre un terme à leurs agissements et de prendre des mesures fermes face à ceux qui pensent que Dieu les a mandatés pour assainir la société. »[1. Entretien avec le quotidien égyptien Al-Ahram, 10 septembre 2012.]

Qui a bien pu prononcer cette profession de fermeté à l’encontre des foules islamistes fanatisées ? Marine Le Pen, Caroline Fourest, Manuel Valls ?

*Photo : par pixelwhippersnapper.

Lire la suite