Home Culture Faites condamner l’accusé!


Faites condamner l’accusé!

"Les Choses humaines" d'Yvan Attal, Sortie le 1er décembre

Faites condamner l’accusé!
© Curiosa Films / Gaumont

Le dernier film d’Yvan Attal prend le risque de s’attaquer à un sujet devenu brûlant depuis le mouvement #MeToo: le viol…


Yvan Attal est courageux. Être un homme et vouloir évoquer en cette période le thème du viol présumé relève soit de l’inconscience, soit en effet du courage. On créditera volontiers Attal de cette seconde vertu. Pour autant, le pari est-il tenable précisément en ces temps déraisonnables quant à la sérénité des débats ? Le propos principal du film Les Choses humaines appliqué à deux jeunes adultes tient en peu de mots : est-il coupable ? Était-elle consentante ?

Partant de là, le cinéaste tente le pari du film de procès, c’est-à-dire de l’équilibre permanent entre les deux « thèses » en présence. Louable intention, mais qui finit par lasser à force d’équilibrisme précisément, et même à décevoir fortement quand, par la dernière image que l’on se gardera bien de décrire ici, Attal finit par « choisir son camp ». Mais est-ce vraiment le sien ou celui de l’air du temps contre lequel il est dangereux d’aller ?

A lire aussi : «Le Dernier Duel»: le Moyen-Age revu et sévèrement corrigé par MeToo

Reste un casting épatant, Pierre Arditi en tête dans le rôle impossible du « vieux con » comme diraient nos radicales-féministes, à moins qu’il soit juste un père aimant, c’est-à-dire profondément humain…

Les choses humaines

Price: 8,20 €

18 used & new available from 8,09 €

Décembre 2021 - Causeur #96

Article extrait du Magazine Causeur


Previous article Mazette, Mazaurette !
Next article Valérie Pécresse, à vous de protéger les Français!
Critique de cinéma. Il propose la rubrique "Tant qu'il y aura des films" chaque mois, dans le magazine

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération