Home Politique Milli Görüs: toujours plus grand, toujours plus fort


Milli Görüs: toujours plus grand, toujours plus fort

La France apparaît désarmée face à l'ingérence politico-religieuse turque

Milli Görüs: toujours plus grand, toujours plus fort
Le maire d’Albertville (Savoie) Frédéric Burnier-Framboret a été condamné le 7 avril 2021 par le tribunal administratif de Grenoble à accorder un permis de construire d’une école privée de l’association Confédération islamique Milli Görüs (CIMG) / Image d'archive 2020 © Auteurs : ALLILI MOURAD/SIPA Numéro de reportage : 00995512_000003

Après la gigantesque mosquée de Strasbourg, la plus gigantesque encore école coranique d’Albertville…


Mais cette fois-ci, sans les subventions de la mairie. Pour sa mosquée strasbourgeoise, l’association turco-islamiste Milli Görüs avait reçu une subvention de 2,5 millions d’euros de la mairie écologiste de la ville. Le préfet, un peu choqué, a saisi la justice administrative pour s’opposer à cette singulière générosité. On attend de voir.

A lire aussi, Elisabeth Lévy: Strasbourg: la mosquée de la conquête

Cette mosquée « fierté des musulmans » selon Milli Görüs est tout simplement un instrument de conquête. Et la conquête se poursuit avec d’autres moyens. Plus efficaces sans doute, car il s’agit d’une école !

À Albertville, Milli Görüs a vu grand. Un établissement scolaire de 4000 m², seize classes, quatre cents élèves. L’école sera hors contrat et coranique. Elle ne sera donc pas tenue de respecter les programmes de l’Éducation nationale. Des centaines de petits musulmans apprendront donc le Coran et les pensées d’Erdogan. Autant d’enfants qui seront un peu plus étrangers au pays qui les héberge.

Le maire d’Albertville[tooltips content=”Frédéric Burnier-Framboret (divers droite) ndlr”](1)[/tooltips] a tenté de s’opposer à cette honte. Mal lui en a pris. La justice administrative locale a retoqué son recours. En effet, il n’a voix qu’au chapitre de l’urbanisme. Et le projet de l’école coranique respecte scrupuleusement les règles urbanistiques…

A lire aussi, Enquête: Coexister: les bonnes affaires du vivre-ensemble

On n’est pas tenu de penser du bien des juges. Mais certains objectent qu’ils ne font qu’appliquer les lois. Quand les lois sont mauvaises, on les change, non ?

Les territoires conquis de l'islamisme: Edition augmentée

Price: 24,00 €

11 used & new available from 22,85 €

Islamophobie: Intoxication idéologique

Price: 19,00 €

14 used & new available from 11,14 €

Silence coupable

Price: 22,70 €

18 used & new available from 8,64 €


Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Previous article Merci les Verts!
Next article Pauvre Houellebecq!
est journaliste et essayiste

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération