Non sans raison, le député UMP Bernard Carayon s’afflige. Ce spécialiste des questions d’intelligence économique (bon, on sait, tout cela fait un peu oxymore par les temps qui courent) déplore l’achat probable par la France de quatre drones américains Predator B. Monsieur Beranrd Carayon estime qu’il n’est jamais prudent d’avoir du matériel militaire chargé de collecter des données sur le terrain qui soit étranger, et en particulier étasunien. Rappelons que le drone est un petit avion sans pilote chargé d’espionner une zone de combat. Mais dites-moi, quelque chose qui espionne sans arrêt et qui n’a pas de pilote, ça ne vous rappelle rien ? On n’aurait pas une ou deux bonnes agences de notation made in France pour rassurer Monsieur Carayon ?

Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Martin Terrier
est militaire.
Lire la suite