En période de crise, il est de bon ton de revenir à Marx. Confiscation de la plus-value, baisse tendancielle du taux de profit et armée de réserve du capital reviennent sur le devant de la scène comme si le prolétariat était réapparu avec la crise du turbocapitalisme.

Vendredi 6 mai à 22 heures, alors que le gratin de la finance et du people vulgaire célébrera l’élection de Nicolas Sarkozy, des légions d’irréductibles marginaux commémoreront l’anniversaire de Karl Marx. Cela ne nous rajeunit pas mais il aurait fêté ses193 ans la veille.

Pour l’occasion, Audrey Vernon, déjà auteur d’un spectacle aux accents marxo-rothschildiens – Comment épouser un milliardaire ? – remet le couvert au Sentier des Halles. Assez des exégèses convenues des marxistes de salon. Miss Vernon nous ramène à l’essentiel: la vie d’un Marx enfin délesté de son œuvre !

Audrey Vernon a composé une lecture à partir de lettres personnelles inédites en français. Pour une poignée de dollars, pardon d’euros, vous aurez donc droit au récit des aventures enflammées de Marx, de son épouse Jenny, d’Engels et de leur fidèle gouvernante Hélène Demuth. Les mystères de l’ADN étant insondables, vous vous demanderez quel Saint Esprit matérialiste a bien pu féconder Hélène pour donner naissance au petit Friedrich Demuth.

De quoi ravir les fanatiques de la Sainte Famille marxienne, les inconditionnels des Feux de l’amour et tous les amoureux des beaux textes.

Vous avez aimé la voix suave du documentaire de Paris Première sur le calendrier Pirelli… Vous adorerez Marx et Jenny lu par frau Audrey !

Lire la suite