Quantcast


Les cocus ont-ils encore un avenir?

Alors que bien des hommes aimeraient voir leurs femmes entre les bras d’un autre, jamais cette manie érotique n’a connu pareille sinistrose. Le cocu français va mal. Il suffit d’aller sur candaulisme.com pour s’en convaincre. Les maris sont unanimes pour souligner la difficulté de trouver un amant digne de ce nom. Quant à la négociation qui permet d’amener une femme normale à pratiquer ce sport inédit, elle s’avère, au dire de nombreux témoignages, fastidieuse et incertaine. Après la perte de compétitivité de la zone Euro et l’effondrement de la popularité présidentielle, il semble clair que quelque chose ne va pas non plus dans le domaine des perversions sexuelles.

Il est vrai que le candauliste fait tout à l’envers. Non seulement son voeux le plus ardent consiste à présenter sa femme à un amant, mais son propre bonheur conjugal constitue le plus grand obstacle à l’exercice de sa perversion. Qu’une épouse se sente épanouie, et c’est l’ennui qui menace. Qu’elle se sente comblée sexuellement, et c’est l’impasse.
Je veux bien croire que le sort des chrétiens d’Orient soit davantage préoccupant, mais il ne faudrait pas que le candaulisme national disparaisse dans l’indifférence générale, lui non plus. Il ne faudrait pas que, sous prétexte d’une conjoncture économique et religieuse nettement dégradée, les hommes s’avisent d’abandonner leurs perversions sexuelles (duquel dépend étroitement la littérature d’une Nation, et, plus important que tout, son génie comique). Sans exiger du Ministère la tenue des Etats Généraux du Candaulisme, il me semble qu’un simple message d’encouragement, en ces temps anormalement sombres, serait déjà bien.


Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Previous article En Asie, François ne prêche pas dans le désert
Next article La haine de Paris ne s’est pas faite en un jour

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération