Quand une artiste performeuse australienne s’auto-insémine en ligne…


La nouvelle Immaculée Conception nous vient des antipodes. L’artiste performeuse australienne, Casey Jenkins, a été visitée par le Saint-Esprit « queer ». Pour dénoncer l’hétéronormativité de la reproduction, cette artiste qui, en 2015, a tricoté de la laine qu’elle sortait de son vagin, s’auto-insémine en ligne. Lorsque vient le temps de son ovulation, la dame le proclame sur internet, se fait livrer une fiole de sperme et procède elle-même à l’insémination sur un canapé, en se filmant sous l’œil ébahi des internautes.

Selon l’artiste, sa performance, loin d’être une exhibition malsaine, constitue une dénonciation non seulement de la place de la femme dans le monde de l’art (évidemment trop petite), mais aussi des préjugés contre la grossesse et la conception queers. Cependant, Jenkins a

Article réservé aux abonnés

60 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Novembre 2020 – Causeur #84

Article extrait du Magazine Causeur

Lire la suite