Finis les jouets sexistes, une charte du gouvernement vise à détruire les stéréotypes de genre. Ou quand l’idéologie s’immisce jusqu’à nos enfants, pour remplacer une construction par une autre.


Si vous étiez passé à côté il y a un an sachez qu’il existe une charte officielle émise par le gouvernement, signée par trois ministres et « les acteurs de la filière jouet », et dont l’édition 2020 vient de sortir. Le communiqué de presse en explique l’objectif :

« La charte pour une représentation mixte des jouets a été signée pour la première fois, il y a un an, permettant un premier pas vers la déconstruction de ces stéréotypes ancrés dès le plus jeune âge, notamment par le biais des jouets. »

A lire ensuite: Plus de tigres à Fort Boyard, Félindra bientôt au chômage

Il y a quelques jours le CSA nous expliquait qu’il allait falloir, en quelque sorte, mettre au pas la création audiovisuelle pour la faire entrer dans le moule de la diversité. Cette obsession de tout contrôler, cette vague totalitariste complètement folle, se traduit aussi par une volonté de mise au pas de nos petits soldats de plomb.

La charte, comme tous les documents de ce genre est une sorte de déclaration de principes par lesquels les acteurs du secteur prennent un certain nombre d’engagements. Evidemment ce ne sont que des engagements, il n’est pas vraiment parlé de contrôles ni de sanctions à ce stade, cela ne semble pas très contraignant, mais tout de même. Voici quelques exemples :

  • Ne plus concevoir de jouets véhiculant des stéréotypes genrés discriminants
  • Ne plus créer d’univers distincts fille-garçon
  • Promouvoir la mixité ou la neutralité dans la scénographie des catalogues
  • Développer des visuels neutres ou mixtes y compris pour les catégories traditionnellement sexuées (cuisine, bricolage, soin aux bébés…)

Article réservé aux abonnés

60 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Lire la suite