Chers amis populistes, puisque vous avez été sages, voilà un poème de Beppe Grillo, publié sur son blog en italien et aussi en anglais, d’où je l’ai traduit, parlant mieux la langue de Jimmy Page que celle de Gigliola Cinquetti. Le 25 avril marque la fin de l’occupation allemande en Italie. J’ajoute, chers camarades, qu’ Ella Fitzgerald aurait eu 96 ans. Thank you great lady.
Le 25 avril est mort 
Maintenant qu’un membre du Bilderberg a été nommé président du conseil, le 25 avril est mort
Avec l’explosion de rire du membre de la P2 Berlusconi le 25 avril est mort
Avec la destruction des bandes enregistrées des conversations entre Mancino[1. Nicola Mancino (né en 1931), homme politique italien (ex démocrate chrétien),ancien président par intérim, etc.] et Napolitano, le 25 avril est mort
Avec la dictature des partis le 25 avril est mort
Avec la corruption de l’ensemble de la presse le 25 avril est mort
Avec la trahison de la constitution le 25 avril est mort
Avec le rabibochage du PDL et du PdminusL le 25 avril est mort
Avec la réélection de Napolitano et la transition de facto vers une république présidentielle le 25 avril est mort
Avec le baiser échangé par Bersani et Alfano, le 25 avril est mort
Avec l’échec de l’élection de Rodota[2. Stefano Rodota (né en 1933) le candidat soutenu par Cinque Stelle lors des élections de la semaine passée, Beppe pousse un peu le bouchon, le Stefano a quand même 80 ans, comme ma mère, mais ma mère ne les fait pas…], le 25 avril est mort
Avec la résurrection d’Amato[3. Giuliano Amato (né en 1938), ancien bras droit de Bettino Craxi.], trésorier de Bottino Craxi, le 25 avril est mort
Avec les chômeurs, les usines qui ferment et les coupes dans les budgets de l’éducation et de la santé, le 25 avril est mort
Avec le léchage de bottes et les faux rituels décrétés aujourd’hui au nom du 25 avril jour de la libération, le 25 avril est mort
Avec le grand pillage impuni du mont de piété de sienne, le 25 avril est mort
Avec la colossale dette publique provoquée par le gaspillage et les privilèges des politiciens, le 25 avril est mort
Avec les « P2istes » qui infestent le parlement et la nation, le 25 avril est mort
Avec l’ingérence des étrangers, le 25 avril est mort
Avec la perte de notre souveraineté monétaire, politique et territoriale, le 25 avril est mort
Avec la république aux mains de Berlusconi, 77 ans et Napolitano, 88 ans, le 25 avril est mort
Avec les procès à l’encontre de l’« homme d’Etat » Berlusconi qui n’aboutissent jamais, le 25 avril est mort
Avec les gens responsables des négociations entre l’état et la mafia, dont les procès n’ont toujours pas abouti au bout de 20 ans, le 25 avril est mort
Avec le million et demi de jeunes qui ont émigré par manque de travail, le 25 avril est mort
Avec l’indifférence de trop d’Italiens qui auront un réveil difficile, le 25 avril est mort
Aujourd’hui nous n’en parlerons pas, nous ne le célébrerons pas, nous resterons silencieux avec tout le respect du aux morts.
Si les partisans revenaient parmi nous, ils pleureraient…

Lire la suite