Il n’y a pas d’humour sur Twitter, il n’y a que de la haine. Mehdi Meklat a twitté des milliers de messages haineux qui ont probablement tous simplement alimenté la haine antisémite, homophobe, misogyne. Dénoncer sur Twitter en se faisant passer pour un haineux, c’est tellement con comme idée, et comme défense, enfin Twitter est rempli de tweets haineux, comment ceux-là auraient pu être distingués des autres, et par qui ?
J’en ai lu beaucoup et en regardant les dates on s’aperçoit que l’humour est parfois là en réalité, je ne peux pas être de mauvaise foi, mais la plupart du temps c’est juste de la haine au premier degré, sans aucun indice ni aucune finesse ni aucune technique comique pour permettre de comprendre que c’est du deuxième degré. Je ne sais pas comment Pascale Clark peut soutenir une ordure pareille.

Wesh-wesh antisémites

Je commence à en avoir ma claque de cette France qui n’aime qu’une figure, celle du jeune à casquette antisémite et homophobe et pour laquelle si on n’est pas ça on est ringard.

Je commence à en avoir ma claque des bourgeois qui veulent s’encanailler avec des jeunes de banlieue, qui du fond de leur hôtel particulier à Neuilly ou de leur appart’ bobo du 19e pensent que c’est super le rap et le graff’ et la téci, etc.
Ah oui c’est super quand c’est de l’expression artistique, oui, sans doute. Mais nous les racailles qui font wesh-wesh on se les coltine tous les jours, les agressions homophobes, antisémites, les femmes agressées par des wesh-wesh à casquette c’est pas une blague pour nous c’est pas une caricature. Les jeunes racisés qui ont grandi dans une cité qui deviennent médecin ou avocat, ou même coiffeuse ou livreur, et qui quand ils allument la télé se voient représentés en wesh-wesh dealers en baskets, ça ne les fait pas beaucoup rire non plus.

Les familles d’Ilan Halimi, des enfants assassinés à Toulouse, ça les fait pas beaucoup rire les antisémites à casquettes wesh-wesh viens mon frère viens on va tuer des juifs parce que j’ai le seum ouais gros viens on y va.

Rêveuse bourgeoisie

Vous les bourgeois, c’est sans doute un univers qui vous fascine et vous imaginez sans doute des banlieues comme des endroits où les méchants policiers traquent les gentils jeunes en fonction de leur couleur de peau, en réalité c’est pas ça. Les violences dans ces endroits ne sont pas commises par les policiers et tout le monde le sait, sauf les bourgeois. C’est pas les policiers qui pissent dans l’ascenseur, qui dealent du shit dans le hall, qui fouillent les gens pour voir si c’est pas des flics avant de rentrer dans la cité, qui balancent de l’électro-ménager sur les voitures de l’Etat, qui font des tournantes, des braquages, qui brûlent des bagnoles, c’est pas les policiers qui font ça et tout le monde le sait.

A force de vivre entre bourgeois, vous avez laissé tomber les pauvres gens qui se font extorquer, agresser, humilier, harceler par des groupes de jeunes aveuglés par une sous-culture ultra-violente, livrés à eux-mêmes, rendus psychopathes par la loi de la cité. Vous n’avez aucune conscience de ce que la plupart des français vivent. Vous vous en foutez, vos enfants vont à l’école privée catho, vous habitez des quartiers chic où il n’y a pas de cité parce qu’il n’y a même pas de logement social, vous n’en avez rien à foutre. Quand on habite dans le Marais ou à Neuilly, c’est dur de se représenter comment on vivrait à Grigny. Vous avez décidé de prendre parti pour les voyous contre les policiers.

Plus cool que la racaille? La police!

De dire que tout était de la faute du racisme et donc de ne pas voir que le policiers eux-mêmes étaient issus de milieux populaires, dans le corps des Gardiens de la Paix, et donc de toutes origines. Vous faites semblant de ne pas voir que la Police en tant que groupe de personnes est bien plus ouverte et tolérante que la sous-culture des cités, toutes les religions, les orientations et les identités sexuelles, les opinions politiques (excepté l’anarchisme) y sont représentées, la police est bien plus « cool » que les jeunes voyous psychopathes (minoritaires dans leurs propres quartiers) qui terrorisent tout le monde en hurlant à mort « Charlie , vive Kouachi et Coulibaly », nique la France, la France c’est une salope et je la baise, etc etc etc, enfin ce que vous entendez tous les jours si vous ne vivez ni chez les bourgeois ni dans le trou du cul de la France parmi les vaches et les pesticides.

Vous avez décidé de mettre des œillères pour ne pas voir les problèmes qui pourraient venir de potentielles victimes du racisme – comme si le fait d’être victime de quelque chose empêchait d’être auteur de la même chose ou d’autre chose.

Ainsi faisant, vous avez propulsé Le Pen en première place des intentions de vote au premier tour. Ça a pris des années, mais vous avez réussi.