La BD ne déçoit jamais. Surtout en période de rentrée littéraire déprimante. La preuve par le colonel, le détective et le marin.


La rentrée littéraire ne passionne guère un public qui ne lit et ne vote plus. Peut-on le blâmer ? La production actuelle ne l’incite guère à dépenser une vingtaine d’euros pour se coltiner un roman où le style et l’histoire patinent. Les Français cherchent des référents, du solide, du costaud afin d’affronter une actualité démoralisante. Ils ont besoin de croire en des héros providentiels, de s’extraire quelques heures de la torpeur actuelle. L’évasion n’est pas un crime. Et les libraires veulent faire tourner leur boutique. Ils savent que la BD ne les déçoit jamais. Elle assure un fonds de roulement, paye les charges, attire toutes les générations et vient redonner des couleurs à une activité fragile. Et, n’en déplaise aux progressistes en herbe (autant qu’aux grincheux qui continuent à voir dans la BD une sous-littérature), c’est dans les vieilles cases qu’on fait les meilleures BD. Les classiques ne se démodent pas. Les héros de notre enfance résistent au « dégagisme » ambiant. Le colonel Harold Wilberforce Clifton, le détective Nestor Burma et le marin Corto Maltese tiennent la barre.

Clifton se marie ?

Le 23e album de l’ère post-Macherot (créateur du personnage à la fin des années 1950) est sorti début septembre aux éditions Le Lombard. Surprise, Turk est de retour au dessin et ça se voit ! Merveille de précision, il est le maître incontesté des décors so british ! Avec lui, une Triumph TR3 ou une Jensen Interceptor (des modèles automobiles) ne ressemblent pas à une Fuego ou une Renault 14. Ces détails comptent beaucoup pour plonger le lecteur dans une douce anglomanie. Il sait dessiner un duffle-coat avec des boutons en corne, un trench à la doublure tartan et les rues de Londres remplies de bus double-decker comme personne. Avec Bob de Groot au scénario, ils ont fait les grandes heures de cette série dans les années 1970. À relire absolument, Ce cher Wilkinson ou Une panthère pour le colonel, archétypes des BD (tout public) truffées de gags et de second degré. Dans ce nouvel album, Just Married, Turk fait équipe avec le scénariste Zidrou, c’est vraiment très réussi ! On en sait un peu plus désormais sur l’enquêteur-célibataire, pris en tenaille entre sa domestique, Miss Partridge, et ses chats qui lui pompent sa pension, mais aussi sur ses hobbies : la collection de bagues de cigares et sa légendaire MG rouge. Les auteurs vont même jusqu’à faire apparaître le père de Clifton, général bourru. Les Clifton père et fils devront stopper une vague d’attentats qui s’attaquent aux mariages, notamment celui de la princesse Margaret. « Reste à espérer que ce mariage mettra un terme aux rag

Article réservé aux abonnés

60 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Octobre 2017 - #50

Article extrait du Magazine Causeur

Lire la suite