Anes Said K, 21 ans, est enfin en prison. Il aurait dû y être depuis longtemps et en tout cas expulsé. Des juges bienveillants et scrupuleux en ont décidé autrement.

C’est lui qui dans un déchainement glauque et bestial de violence a massacré le photographe de l’Union de Reims. Celui-ci est toujours dans le coma. Comme il s’agit d’un
journaliste, Darmanin s’en est soucié et a demandé une enquête approfondie sur son cas estimant qu’il y avait eu des failles dans la gestion de Anes Said K.

Un titre de séjour obtenu en Espagne

Nous pouvons l’aider à les trouver. À 13 ans Anes Said K était arrivé en France venant d’Espagne. De nationalité algérienne, il avait obtenu là-bas un titre de séjour. Puis avec sa famille il est parti pour la France. Entre notre pays et l’Espagne il n’y a plus de Pyrénées… Ainsi le veulent les Accords de Schengen.

A lire aussi, Gilles-William Goldnadel: Dissolution de Génération Identitaire: «Même sur le plan politicien, je ne trouve pas ça malin!»

La valeur n’attendant pas l

Article réservé aux abonnés

60 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Lire la suite