Alors que l’année du centenaire de la Grande Guerre commence, au sommet de la République, on condamne « l’absurdité de la guerre » et on plie l’échine pour honorer les mutins fusillés de 1917, trop longtemps confinés dans les basses fosses du roman national. À l’inverse, dans 1914-2004 : L’Europe sortie de l’Histoire ?, Jean-Pierre Chevènement exhorte la France pantelante à rompre avec la repentance pour appréhender le monde qui vient.

1914-2014. L’Europe sortie de l’Histoire ?, Jean-Pierre Chevènement, Fayard, 2013.

*Photo: Hannah.

Lire la suite