photo : Susan Astray

Le « prolo » revient et il n’est pas content. C’est qu’on avait fini par l’oublier. Il vivait dans notre imaginaire collectif, nourri des photos de Doisneau ou des films d’Audiard que l’on revoyait pour la quinzième fois. Héritier de Gavroche et de Poil de Carotte, casquette sur la tête et clope au bec, il était le symbole souriant de cette France des Trente Glorieuse devenue, grâce à la puissance mythologique de la mémoire, un paradis perdu dans lequel les conflits sociaux ressemblaient encore à des combats « entre hommes », et non pas à la guerre inégale menée aujourd’hui par des salariés transformés en individus contre des entreprises sans visage.

En somme, ces classes populaires sont devenues des classes populistes.

Lire la suite