Quantcast
Home Culture Quand les poètes voyagent


Quand les poètes voyagent

La série d'été de Jérôme Leroy (9)

Quand les poètes voyagent
Le poète Pierre Mac Orlan Capture d'écran YoutTube

L’été est la saison des voyages, réels ou imaginaires.


On vous propose une petite anthologie estivale grâce à des poètes d’hier et d’aujourd’hui, connus ou moins connus mais qui incitent tous à la rêverie. Pour cette dernière semaine, retour au port, Paris en l’occurrence, dont chacun sait qu’il est un voyage, en même temps qu’une fête.

Paris dresse sa tour

ainsi qu’une girafe inquiète,

sa tour

qui, le soir venu,

craint les fantômes

et promène dans tous les coins les jets de ses projecteurs,

transformant le ciel parisien en une épure adroitement lavée.

Et l’Arc de Triomphe n’est plus qu’un petit banc

où Tamerlan en vareuse kaki

rêve de reboucler ses leggins.

Et l’étudiante attentive hésite

entre le Bouic et la Sorbonne,

non pour le plaisir de se faire remarquer,

mais afin de passer inaperçue,

le temps de terminer son livre.

Oh Paris !

Ici la Reine Dactylo

se mêle comme l’eau tiède au vin généreux des hommes.

Les petites filles d’autrefois

qui rêvaient du prince d’Annam

en traversant les bois peuplés de satyres médiocres,

ne voient plus,

sur la route tendre de leur avenir en fleurs,

que le bonheur industriel

qu’elles pourront créer de leur dix doigts

sur l’Underwood

d’où sortira la circulaire

qui arrêtera, encore une fois, le sens de nos artères

et le tic-tac familier de la montre ou du cœur.

Pierre Mac Orlan, Poésies documentaires.

Pierre Mac Orlan (1882-1970), c’est d’abord l’auteur d’une œuvre prolifique, voire innombrable. Parolier célèbre, romancier maritime, érotomane, il a œuvré dans tous les genres, passionné par son époque qu’il n’a eu de cesse de chanter


Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Previous article Salman Rushdie : son destin individuel est le symbole de notre destin collectif
Next article Louis-Ferdinand Céline : l’évangile selon Laudelout
Jérôme Leroy est écrivain et membre de la rédaction de Causeur. Dernier roman publié: Vivonne (La Table Ronde, 2021)

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération