Inutile d’attendre le mois de novembre pour décerner les colifichets de la profession. J’ai décidé de prendre mes responsabilités et d’annoncer, dès le début octobre, mes favoris de la rentrée. Je n’ai pas réuni de comité consultatif, de cellule psychologique, ni même fait appel à un coûteux traiteur. C’est donc, à jeun et non imbibé de champagne (mousseux) tiède, que je vous annonce les gagnants de 2018. Il n’y a rien à gagner sauf l’estime d’un confrère, ce qui ne payera pas vos factures d’électricité :

Prix du roman (fiction française) : L’eau qui passe de Franck Maubert – Nrf – Gallimard.

À l’os, Maubert taille dans sa forêt de souvenirs. Naturaliste des sentiments, cet équilibriste du mot économise sa prose jusqu’à l’épure. On dirait du Roda-Gil avec cette musique lancinante d’un passé trop présent. Coup de cœur, Franck Maubert est l’un des rares auteurs à respecter les critiques littéraires en ne les assommant pas d’un monumental pensum. 137 pages ristretto.

Prix de la réédition : Les Dupes de Jean Dutourd – Le dilettante

Depuis 1959, ce livre était hors-circuit. À sa sortie, la lecture de ces nouvelles avait emballé Jean Giono. Il en redemandait encore. Trop court ! Trop piquant ! Trop sarcastiquement désenchanté. Depuis son totem Au bon beurre (Prix Interallié 1952), Jean Dutourd (1920-2011) fut le sismographe des errements français.

Prix de la pièce de théâtre : Le Vallon, La Toile d’araignée et Le Prix du Sacrifice d’Agatha Christie – L’Œil du Prince

Agatha sans Hercule Poirot. La grande Christie sur les planches. Il fallait tout le génie de la traduction et le sens du rythme du duo Sylvie Perez et Gérald Sibleyras pour nous faire découvrir Agatha l’auteur dramatique. Un « must have » de l’automne.

Prix du roman argotique : L’effroi mousquetaire de Jules Magret – Les Belles Lettres

Un Cecil Saint-Laurent des fortifs, un Dumas pinardier, un Bossuet sauce Boudard, Jules Magret prend sa méthode à Mimile pour nous conter, en l’an 1673, les tracas de Lucien de Médebigne. Les bleus-bite et les traîne-lattes peuvent passer leur chemin.

Prix de l’enquête : Prostitution troublante énigme de Louis Roubaud – Point de fuite L’Éveilleur

Journaliste d’investigation, Louis Roubaud (1884-1941) publie cette enquête sur le sexe tarifé aux éditions Roger Allou en 1936. Les lecteurs de Détective l’ont déjà découverte en feuilleton quelques mois auparavant. Dans sa préface, François Forestier nous explique tout du bonhomme, de ses marottes et de son labourage incessant des bas-fonds.

Prix de la chronique : Chroniques de floréal 1922-1923 de Louis Guilloux – Héros-limite

Quarante-neuf textes dans une édition établie par Éric Dussert. Un document historique (les débuts de Guilloux dans le métier) et cet art délicat de la chronique où l’œil du journaliste ne doit pas encombrer la plume de l’écrivain.

Prix du livre d’exposition : La révolution Sergio Leone de Gian Luca Farinelli et Christopher Frayling – La table ronde

L’exposition à la Cinémathèque a démarré le 10 octobre, vous pouvez la voir jusqu’au 27 janvier 2019. N’y allez pas sans munitions. Pour une poignée de dollars, ne passez pas à côté de ce génie !

Prix du beau livre : Les 50 ans qui ont changé l’automobile de Christophe Bonnaud – Éditions BJB

Indispensable pour draguer dans les allées du Mondial de l’Auto, cette rétrospective du design entre 1968 et 2018 vous dira tout sur les évolutions stylistiques. Son auteur, le journaliste le mieux renseigné de France est un virtuose des carrosseries.

Lire la suite