Parce qu’on a oublié de lire, on serait inculte ? L’autre soir, j’ai accompagné Mme Pellerin au rang 15. Le rang des élus, mais elle ne venait pas se montrer, elle venait pour le plaisir, ce n’était pas la première. C’était le soir où notre Florian Sempey débutait à l’Opéra Bastille dans Le Barbier de Séville. Après le rideau, Mme le ministre est allée lui dire comment elle était pas moitié fière de compter en un mois deux Prix Nobel et deux barytons français d’une classe pareille (l’autre c’est Ludovic Tézier, qui faisait un tabac dans Tosca).

D’accord, les Nobel Tirole et Modiano, surtout Modiano, elle voyait pas trop. Quoi, quoi ! ils criaient à la télé, qu’est-ce que c’est ce ministre des gens de lettres qui n’ouvre pas leurs livres ? Imposture ! Moi je dis, voilà un cas original.

*Photo : DENIS ALLARD/POOL/SIPA. 00697759_000013.

Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Lire la suite