Ils ont fait péter la banque en 2012, feront-ils mieux en 2013 ?

La Française des Jeux, célèbre organisme de charité, a réalisé un chiffre d’affaires record cette année : 12,1 milliards d’euros, un milliard par mois. Outre qu’elle en  a redistribué  une partie aux différents perdants, le grand gagnant a été l’Etat français avec un gros lot de trois milliards, chers amis joueurs.

Ne jetons pas la pierre à ces millions de crédules, il m’arrive aussi parfois de faire un loto et de perdre immanquablement. La présence dans l’année écoulée de trois vendredis treize, d’un 12/12/12, des JO de Londres et d’une fin du monde ne suffisent pas à expliquer cet engouement, d’autant que les attrape-couillons se multiplient, grattage et cochage sont les deux mamelles de la farce…

Vous êtes de plus en plus pauvres et vous croyez au Père Noël de la FDJ ? Vous avez raison, nul besoin pour le gouvernement d’augmenter ou de créer de nouveaux impôts. Il lui suffit d’encourager l’esprit ludique et l’appât du gain sans effort : allez, chers gouvernants, encore un effort, imaginez des paris sur le nombre de chômeurs, l’espérance de vie, la hausse du smic, la baisse des cotisations patronales, la cote de popularité des ministres, le tour de taille de Gérard Depardieu de retour de Belgique, les dividendes des actionnaires d’Arcelor Mittal, ou le nombre de parieurs déçus qui jurent que jamais plus…