Quantcast
Home Médias Les perles de France Info


Les perles de France Info

Les perles de France Info
Fabien Roussel invité chez France Info / Capture d'écran Youtube

France Info a un service de “fact checking” pour vérifier les dires des politiques ou des chroniqueurs politiques. Dans son zèle pour traquer les prétendues erreurs des réactionnaires, le service est apparemment capable de se mélanger les pinceaux.


Dans le cadre de sa lutte contre la mal–pensance, c’est-à-dire tout ce qui sort de la pensée de gauche, France Info, dans sa version numérique, dispose d’une rubrique « vrai ou fake ». Pour répondre à la question « Le système des allocations nourrit-il le chômage, comme l’affirme Fabien Roussel ? », nos chasseurs de pensées hérétiques s’efforcent de démontrer combien le secrétaire du PCF se fourvoie en adoptant un point de vue aussi réactionnaire sur la question du chômage.

A lire aussi, Jérôme Leroy: Fabien Roussel ou comment éviter les baisers de la mort

La démonstration s’appuie sur une énumération de chiffres et de citations piochées auprès d’un expert de l’OFCE, d’une sociologue, d’un article de la Revue d’économie politique de 2006, d’une revue académique américaine, d’une chercheuse d’une école d’économie de Bergen en Norvège etc etc. Comme si le journaliste avait picoré un peu partout sur le Net pour sélectionner ce qui appuie sa démonstration. Mais à vouloir trop prouver, on finit par semer le doute sur le sérieux du travail. Un seul exemple montrera les absurdités auxquelles ce genre de démarche peut aboutir, je cite :

« Il existe 2,3 millions de chômeurs [d’après l’Insee] et 355 000 emplois vacants au deuxième trimestre [selon la Dares]”, rappelle Clément Brébion, chercheur au Centre d’études de l’emploi et du travail-Cnam. Donc “si vous baissez les allocations chômage exclusivement dans le but d’encourager les chômeurs à chercher de l’emploi et que le nombre d’emplois vacants est, de toute façon, limité, le résultat ne va pas être une disparition complète du chômage”. Cela conduira à “une petite diminution du taux de chômage et une plus grande précarisation des chômeurs qui ne trouveront pas d’emploi du fait de l’absence d’emplois vacants”, raisonne le chercheur ».

A lire aussi du même auteur: Monsieur le président, les beaux discours n’empêchent pas le réel d’exister

Suivons bien le raisonnement : Si, en baissant les allocations, vous réussissez à satisfaire tous les emplois vacants c’est très très mal. En effet s’il n’y a plus de postes à pourvoir, les chômeurs qui restent vont se trouver précarisés. Ou, pour le dire autrement, si vous donnez du travail à des chômeurs, tous ces emplois pourvus sont autant d’emplois en moins à pourvoir, ce qui signifie de gros problèmes pour les chômeurs. CQFD ! : la baisse des allocations va précariser les chômeurs. Ils sont malins sur France Info.


Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Previous article Salman Rushdie, indignation minimum
Next article Propre et efficace
Réalisateur de films d'entreprises et institutionnels. Organisateur de spectacles.

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération