Décontamination acte II. Laurent Joffrin poursuit sa croisade à la poursuite de ceux-qui-notabilisent-les-idées-du-Front-National, comprenez ceux-qui-ne-pensent-pas-comme-moi. Après une attaque en règle contre la cheffe de ces lieux, Philippe Cohen, Eric Zemmour et quelques autres confrères, le voici qui se saisit du « cas » Taddéï. Dans un billet finement titré « France 3 : c’est Le Pen ou jamais « , il dénonce sur le site de l’Obs, un « déferlement de clichés anti-musulmans. Une opération de propagande lepéniste. » Avec différents arguments : il critique le thème de l’émission (montée dans les sondages de Marine Le Pen et sentiment national), la conduite des débats et surtout le casting des invités. Paul Marie Coûteaux, William Goldnadel, Emmanuel Todd (très fatigué dixit Lolo puisque postulant « la mort de l’antiracisme et de « la pensée unique » démocrate et européenne » ) ou Alain-Gérard Slama, (l’éditorialiste du Figaro, qui seul a l’insigne honneur d’être sauvé par Lolo – pas du tout sûr qu’il s’en sente flatté). Bref, la liste des notabilasateurs crypto-lepenistes s’allonge, gageons qu’Emmanuel Todd lui garde un chien de sa chienne…

Toujours selon notre chroniqueur-lyncheur télé d’un jour, le plateau de Taddeï est d’ailleurs ouvertement frontiste puisque Taddéï a invité Christine Tasin dans l’émission : « Dame Tasin, organisatrice des apéros saucisson-pinard, se présentant ouvertement comme islamophobe », dit Joffrin. Oups, oups, oups. Là Laurent Joffrin a peut-être parlé un peu vite : le 2 mars dernier, Libération, sous le délicieux titre « Bouffeuse d’Islam » offrait son portrait de dernière page à la même « Dame Tasin » qu’il reproche à Frédéric Taddeï de médiatiser. Laurent Joffrin était alors encore à Libé, et au moins comme patron du journal a dû valider la commande d’un tel portrait quelques jours avant. Mais à l’époque l’opération décontamination n’avait pas commencé, sans doute.

Lire la suite