Ce samedi 15 novembre, à Marseille, l’air du matin a la moiteur des soirs d’orage. Les sols battus par la pluie brillent de leur gras nacré. Le ciel est un Orangina arrosé de sirop de fraise. Il fait bon. La nuit fut plus rude. Cette météo sens dessus dessous a tué cinq personnes, dont une mère et ses deux enfants, dans le Gard voisin, comme on l’apprendra plus tard. « L’histoire du jour », page 4, dans le quotidien La Provence, relate la mésaventure arrivée à l’ex-conseiller communautaire Christophe Madrolle, numéro 2 national du Front démocrate, un parti de centre gauche créé fin septembre par l’ancien vice-président du MoDem et ex-Vert, le Marseillais Jean-Luc Bennahmias.

Le 13 novembre, alors qu’il prenait de l’essence à une station-service du boulevard Sakakini, dans le 5e arrondissement de la cité phocéenne, Madrolle a été victime d’une agression pour lui dérober sa carte bancaire et a reçu des coups au genou et à la jambe. Un individu s’est interposé, mettant en fuite le malfaiteur, au visage dissimulé par un casque intégral, et son complice, qui l’attendait sur une moto.

« L’homme qui m’est venu en aide est un policier de 32 ans appartenant à la Police aux frontières, la PaF, mais je ne l’ai su qu’après, car il était en civil, raconte l’agressé, joint par téléphone. Il a agi avec une grande maîtrise et beaucoup de courage, calmement. Il a levé les mains pour faire signe qu’il n’était pas armé. Heureusement que mes deux petites filles n’étaient pas là. » Cette page 4 de La Provence recense les faits divers survenus la veille ou l’avant-veille dans la région, pas tous, suppose-t-on. Ce jour-là, le « papier » principal informe qu’un Varois de 57 ans roulant en Alfa Romeo, visé par des tirs « à la sortie de Trets, en direction de Saint-Maximin », est décédé des suites de ses blessures dans un commerce où il s’était réfugié. La victime était connue de la police. À première vue, un règlement de comptes, le quinzième depuis le début de l’année, dans l’agglomération marseillaise, qui en avait totalisé 17 en 2013.

*Photo : JEROME MARS/JDD/SIPA. 00622579_000001

Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
est journaliste.est journaliste.
Lire la suite