Home Médias Taddeï au pilori


Taddeï au pilori

Taddeï au pilori

patrick cohen taddei

Le 12 mars, sur le plateau de « C à vous », sur France 5, Patrick Cohen s’est livré en direct à un violent réquisitoire contre Frédéric Taddeï. Son propos portait principalement sur les invités de « Ce soir (ou jamais !) », certains d’entre eux n’étant pas suffisamment démocrates à ses yeux. L’animateur de « CSOJ » lui a répondu qu’animant une émission de service public, il s’interdisait de censurer un courant de pensée pour peu qu’il soit légal.
La vidéo de l’échange a connu un franc succès sur la Toile, et Taddeï a été déclaré vainqueur par une écrasante majorité des internautes.
Il s’est heureusement trouvé quelques voix éclairées pour résister à ce populisme cathodique, en particulier celle de Bruno Roger-Petit qui a courageusement volé au secours de Cohen (ce n’est pas trop le genre de « BRP » de chasser seul, ni le premier, il est plutôt : « Je fais comme les copains »).[access capability=”lire_inedits”] Trois jours plus tard, il s’étranglait sur « Le Plus-Nouvel Obs » à cause de l’invitation, la veille, d’Anne-Marie Le Pourhiet. Pour donner plus de poids à son absence d’argumentation, il travestissait à l’envi les propos de ce professeur de droit public et amie de la maison en faisant croire qu’elle avait « assimilé les gays à des singes » sur Causeur.fr[1. Il faut dire que pour « BRP », Causeur (et la patronne) semblent faire office d’objet transitionnel (de « doudou » quoi), bien qu’il semble avoir élargi sa liste de suspects.] ! – bien sûr, pourquoi se priver de deux calomnies pour le prix d’une ? « BRP » tient ses livres à jour : « La gauche socialiste et social-démocrate, la gauche socialiste et républicaine, la gauche libérale et sociale, n’est jamais la mieux représentée et incarnée chez Taddeï. » Un comptable et un flic dans la même personne, ça ne se rencontre pas tous les jours.
La conclusion de l’adjudant Bruno est un appel au secours – et aux autorités compétentes : « La question qui se pose aujourd’hui est limpide : en son état actuel, “Ce soir (ou jamais !)” assure-t-elle une représentativité des débats et des idées propres à notre société contemporaine, digne de ce que l’on peut attendre du service public ? » Sur Twitter, cette saine démarche régulatrice a promptement reçu le renfort de deux autres amis du pluralisme, Sylvain Bourmeau, directeur adjoint de Libération, et Josyane Savigneau, ex-directrice du Monde des livres.
À « question limpide », réponse lumineuse : la juste place de Taddeï est à Pôle Emploi. Ce que réclament la vox populi et la morale publique, c’est une grande émission culturelle de service public animée par Bruno Roger-Petit avec plein de chroniqueurs de toutes les opinions de gauche dedans, genre Cohen (eh, pas Marco, hein !), Bourmeau et Savigneau. Peu importe que le bon peuple (qui est en fait très mauvais) leur préfère Zemmour et Taddéï. Vous avez médiatiquement raison puisque vous êtes politiquement minoritaire.[/access]

*Photo : Ce soir ou jamais.

Avril 2013 #1

Article extrait du Magazine Causeur


Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Previous article Marine Le Pen est-elle un caniche ? Jean-Luc Mélenchon est-il sartrien ?
Next article De Cahuzac à Houellebecq

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération