"L'Equipe du soir", sur Equipe 21

Après la radio qui se transforme en télé, voici la chaîne de télé qui se prend pour une radio. Ils sont fous, ces médias.

J’avoue…

Je suis amenée, parfois, c’est vrai, à regarder l’Équipe 21 (rebaptisée depuis peu, tout simplement, l’Équipe). Je pense, devant cette chaîne, ressentir ce qu’éprouve tout être normalement constitué à qui j’explique que j’ai participé à un colloque de trois jours sur l’adjectif qualificatif : mais qu’est-ce que vous avez pu raconter pendant trois jours sur l’adjectif qualificatif ?

J’admets, en effet, une forme d’étonnement incrédule mêlé d’une espèce d’admiration quand je vois qu’on peut disserter aussi longtemps, s’écharper doctement, débattre avec tant de sérieux sur des sujets comme : « Est-ce grâce à Favre ou à Balotelli que Nice est leader ? », « Bruno Génésio doit-il conserver sa défense à trois ? », « Fékir est-il l’homme de cette sixième journée ? ».

Même éblouissement devant ces « Duels » chronométrés, manifestement hérités des antiques joutes oratoires, dont l’enjeu est de déterminer si une défaite 3-2 face à Rennes est, ou n’est pas, un grave revers pour l’OM.

C’est un métier…

Lisez la suite de l’article sur le blog d’Ingrid Riocreux. 

Lire la suite