Quantcast
Home Société Dieu.com


Dieu.com

Dieu.com

Sexe, légumes et vidéos : tout se consomme désormais sur le web. Pourquoi pas la religion ? Parlons Net reçoit cette semaine Jean-François Mayer, fondateur de l’institut Religioscopie et auteur d’une enquête édifiante : Internet et religions (éditions Infolio). Pour l’interroger, Bénédicte Charles de Marianne2.fr, Xavier Monnier de Bakchich.info et David Martin-Castelnau de Causeur.fr.

Peut-on procéder à un baptême en ligne ? Si oui, expédie-t-on l’eau bénite par courriel ? Jean-François Mayer explique comment l’utilisation d’Internet bouleverse la pratique religieuse de manière parfois saugrenue. La religion – ce qui relie, au sens étymologique – peut-elle survivre à “l’atomisation spirituelle” ? Mayer répond par l’affirmative : la pratique religieuse proprement dite (prière par mail, messe en podcast, etc.) ne ferait que pallier, à la marge, à l’isolement de certains fidèles. Pour l’essentiel, le web serait surtout utilisé à des fins de communication et de documentation.

Comment les religions exploitent-elles Internet ? A en croire Jean-François Mayer, le cybermonde ressemble assez au monde réel : le protestantisme évangélique, efficace et prosélyte, y progresse le plus rapidement. L’islam est y représenté à la fois par des savants soucieux d’échanges et des groupuscules de fanatiques. L’église catholique, plus figée, s’y adapte finalement. Des sites reliés au judaïsme y perpétuent la tradition et posent des questions à coller le caramel. Et surprise : l’hindouisme y serait particulièrement à l’aise… Quant aux minorités persécutées, des Alevis de Turquie aux Kabyles osant revenir au christianisme de leurs ancêtres, ils trouvent parfois refuge sur le net, y développant des “cyber catacombes”.

Pour finir, une question cruciale : revenant parmi nous, l’envoyé de l’Eternel s’annoncerait-il on line ? La réponse (à visionner) de l’auteur ne manque pas d’esprit. DMC

1ère partie
[daily]x5qqgb[/daily]

2e partie
[daily]x5qqgo[/daily]

3e partie
[daily]x5qqbv[/daily]


Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Previous article Jeux dangereux
Next article Avis de non-tempête dans le désert
Chaque semaine sous la houlette de David Abiker, des chroniqueurs de la presse internet décortiquent l’actualité, avec ou sans invité. En partenariat avec France Info, Marianne2, rue89, Arrêt sur Images, lefigaro.fr, Bakchich et Causeur.

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération