David Hockney n’est pas seulement un artiste contemporain. Il est aussi l’auteur de l’un des livres les plus intéressants écrits sur l’histoire de la peinture, ou plus précisément sur ces instruments optiques qui permettent aux créateurs, dès le milieu du XVe siècle et surtout à partir du XVIIe, de mieux représenter le réel : Savoirs secrets : les techniques perdues des maîtres anciens.

A lire aussi: Hockney, toujours plus grand

David Hockney, en praticien, connaît bien la difficulté qu’il y a à dessiner et à peindre avec justesse sans que cela paraisse besogneux. Du coup, il s’étonne de la vérité et de la liberté de certaines œuvres de Caravage, de Franz Hals, de Vermeer et de beaucoup d’autres maîtres anciens. Ces peintres ont du talent, mais le talent ne suffit probablement pas. Malheureusement, les artistes communiquent rarement leurs secrets d’ateliers. En outre, les historiens de l’art, souvent intarissables dans l’exégèse, sont à peu près silencieux sur la question des techniques. C’est ainsi que Hockney se lance dans une enquête historique. Tel un scientifique, il expérimente lui-même les hypothèses résultant de ses recherches. Il teste les miroirs concaves, les camera obscura (chambre noire au fond de laquelle se projette l’image du sujet visé), les camera lucida (prisme qui superpose dans l’œil de l’observateur le modèle et la surface à peindre), etc.

Cela le conduit à pointer dans des œuvres célèbres les artefacts que chacun de ces instruments a tendance à générer. Par exemple, il montre dans de nombreuses scènes de taverne que les buveurs tiennent leur verre d’une main gauche, qui n’est probablement qu’une main droite inversée par l’optique. De même, il note beaucoup de problèmes de raccords et de disproportions résultant de l’assemblage de projections par fragments. Enfin, il montre que l’élégance de certains fa presto (touche enlevée semblant avoir la rapidité de l’esquisse) découle de l’absence de tâtonnement

Article réservé aux abonnés

60 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Été 2017 - #48

Article extrait du Magazine Causeur

Lire la suite