On savait déjà dans les milieux autorisés que David Cameron, candidat au poste de premier ministre britannique, était un lecteur assidu de Causeur. Mais pas au point de mettre en application illico presto son dernier numéro où l’improbable monsieur bébé et la « maternité triomphante » se voient disséqués sous toutes les coutures.
En l’occurrence, il s’agirait plutôt de paternité prometteuse. Un an après la mort tragique de son fils aîné Ivan atteint d’une forme très grave de paralysie cérébrale, la grossesse de Mrs Cameron vient d’être révélée et fait déjà l’effet d’une « secret weapon ». A quelques semaines des élections générales, comment ne pas y voir le petit coup de pouce du destin qui devrait lui permettre d’arracher les 2% qui lui manquent pour assurer son succès ?
En politique aussi, à toute chose bébé est bon.

Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Agnes Wickfield
est correspondante permanente à Londres.