Adresse à Charlie

J’ai du mal à comprendre comment un Dieu qui, dans votre esprit, n’existe pas, pourrait être « coupable en fuite » de la mort de vos camarades[1. Le titre de couverture de Charlie Hebdo, sous l’image d’un Dieu barbu armé d’une kalachnikov est : « Un an après, l’assassin court toujours ».].

N’est-ce pas plutôt l’homme qui, lui seul, est coupable ? Selon vous, coupable de « l’idée même de Dieu » ? Assurément coupable de l’image qu’il se fait, parfois, d’un Dieu exigeant de lui qu’il tue en Son nom ?

Vous avez suffisamment plaidé la thèse d’un Dieu consolateur né de la seule imagination humaine, pour ne pas sombrer, à votre tour, voulant donner sens à l’absurde, dans la fausse consolation d’un Dieu cruel né de votre propre imagination.

Laissez celles et ceux : juifs, chrétiens, musulmans qui vivent dans ce pays avec vous et croient en un Dieu d’amour et de miséricorde, montrer aussi ce visage de Dieu, au nom de leur liberté d’expression. Laissez-leur vous dire leur conviction que ce Dieu-là, innocent du massacre du 7 janvier 2015, partage votre peine !

Charlie Hebdo janvier 2016

Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Journaliste, ancien directeur de la rédaction de Pèlerin. Il anime le blog Cath'lib.
Lire la suite