Aux larmes citoyens ! Le dernier Prix spécial du jury du Festival de Cannes, Capharnaüm, tient moins du cinéma que du mouchoir et prend le spectateur en otage. 


On devrait créer à Cannes, aux César et ailleurs le « Prix de la meilleure prise d’otages émotionnelle ou du meilleur protocole compassionnel »

Article réservé aux abonnés

85 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Octobre 2018 - Causeur #61

Article extrait du Magazine Causeur

Lire la suite