La scène s’est passée à l’aéroport de Stuttgart, au pays de notre bien aimée Trudi. Un quadragénaire a prétendu, lors du passage du portique de sécurité, avoir un explosif dans le calbute. La PAF allemande, peu connue pour son sens de l’humour et de la métaphore, a interrogé le prétentieux qui a insisté de manière convaincante jusqu’à ce qu’on découvre qu’il mentait. Trois hypothèses pour expliquer ce comportement qui va quand même lui valoir au minimum mille euros d’amende sans préjuger du coût de l’intervention policière certainement faite de manipulations complexes. Primo : l’homme qui s’apprêtait à partir s’ennuyer pour des vacances égyptiennes avec femme et enfant a voulu éviter les charmes de l’hôtel club avec bobonne faisant la danse du ventre pendant les animations. Secundo : il n’a pas vu, comme Cyrille B., le film sur La Domination Masculine où sont stigmatisés ce genre de propos machistes. Tertio: c’est malgré tout un geste militant face à la politique intrusive des contrôles d’embarquement, il a eu les boules.

Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Martin Terrier
Ancien militaire et journaliste, Martin Terrier est consultant pour des ONG et travaille actuellement à une histoire de l'escadrille Normandie-Niemen.
Lire la suite