Fils d’une Algérienne musulmane et d’un Français catholique, David Duquesne a prématurément pris conscience du nouvel antisémitisme. Pas toujours facile de porter un prénom « juif » devant ses cousins du bled…


Pour moi, le « nouvel » antisémitisme est une vieille affaire de famille. Je me prénomme David, rien de bien original pour une personne née au début des années 1970, c’était un prénom en vogue. Ma mère est une fille d’immigrés musulmans originaires d’Algérie. Jeune femme éprise de libertés, elle s’est très vite affranchie des pesanteurs de sa religion, avant d’apostasier et de se marier avec un jeune homme rencontré sur son lieu de travail. Je suis le premier enfant de cette union et mon prénom a été une source de gêne pour ma famille maternelle.

« Tu ne veux pas t’appeler Malik, c’est beau Malik, non ? »

Lorsque j’étais bébé, ma grand-mère prise au dépourvue par l’insistance de ses copines musulmanes à connaître mon prénom, m’en inventa un autre, arabe, devant ma mère décontenancée ! Plus tard, la sœur aînée de maman me supplia de changer ce prénom : « David, c’est juif ! Tu vas avoir des problèmes avec les Arabes ! Tu ne veux pas t’appeler Malik, c’est beau Malik, non ? »

Du haut de mes quatre ans, ne comprenant rien à ces histoires de juifs, je me réfugiais dans les toilettes, très déstabilisé. Je voulais garder mon prénom ! Une autre de mes tantes, affublée d’un nez particulier, était surnommée « Crochue la Juive »…

Mais qui étaient donc ces juifs et pourquoi étaient-ils si méprisables ? De plus, on n’en parlait que dans ma famille maternelle, jamais dans celle, catholique non pratiquante, de mon père.

Mon étoile de David

C’est en voyant, vers l’âge de huit ans, un film sur la Deuxième Guerre mondiale que j’ai enfin compris que les juifs a

Article réservé aux abonnés

60 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Juin 2018 - #58

Article extrait du Magazine Causeur

Lire la suite