Oui il faut condamner les violences faites aux femmes. Et donc toutes les violences faites à toutes les femmes. Y compris donc quand ces violences sont justifiées par une fatwa parce que l’inconsciente a fait des folies de son corps ou que simplement elle a osé adresser la parole à un non-musulman (si! si! ça s’est vu !)

Mais me voilà rassuré par la toute nouvelle ordonnance de La Cour suprême du Bangladesh qui stipule ceci : « Les fatwas ne peuvent être décrétées que par des personnes correctement éduquées et à la seule condition qu’elles soient acceptées de manière volontaire par celui qu’elles visent « .

Enfin, il était temps ! Une femme ne sera battue que si elle est d’accord ! Un immense progrès vers les droits de l’Homme et l’égalité des sexes. Peut-être pourra t’elle choisir elle-même le fouet, le public et pourquoi pas le nombre de coups. Et puis, se faire tabasser par un homme « correctement éduquées », ça fait tout de même une sacrée différence.

Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Bernard Swysen
est Scénariste-dessinateur
Lire la suite