Le président des Hauts-de-France (sans doute rebaptisés bientôt les Bas-d’Angleterre) a évoqué une mesure qui a plongé la presse britannique dans une excitation proche de l’extase. Il envisage, pour attirer les Anglais, d’instaurer à Calais… la conduite à gauche ! Un peu effrayé par la crise amoureuse des tabloïds britanniques, et craignant certainement l’invasion de milliers de voitures venues d’Outre-Manche, il a un peu nuancé ses propos. Il s’agirait en fait d’une mesure symbolique, une journée particulière, un jour par semaine…

Nous faisons entièrement confiance à Xavier Bertrand pour ne pas en rester là. Il est Français, obtus et fier de l’être. Et ce n’est pas lui qui va se laisser intimider par les ricanements de quelques rosbifs. Il nous plaît d’imaginer M. Bertrand, en chemise et la corde au cou, remettant, en compagnie de quelques bourgeois, les clefs de la ville à Elisabeth II.

Welcome to Calais

Oui, Calais, qui fut si longtemps un fleuron de la couronne britannique, doit réintégrer le giron de sa mère patrie ! Oui, Calais n’est Français que par la violence des guerres victorieuses que la France a menées ! Oui, oublions Jeanne d’Arc, Sainte-Hélène, Mers el-Kébir et rendons à Elisabeth ce qui est à Elisabeth !

Xavier Bertrand pourrait même confier à une prestigieuse agence londonienne une campagne de pub destinée à vanter aux sujets de Sa Majesté les charmes du ravissant petit port dont il est question ici. Voici le texte à placarder sur les murs de Londres :

« Welcome to Calais, the beautiful old England port. Venez visiter Calais et son ancienne jungle qui vous rappellera celle que vous avez tant aimée du temps de l’Empire des Indes… Visitez Calais, ses barrages routiers, ses pneus enflammés, inconnus au Royaume-Uni… Visitez Calais, ses poubelles, ses déchets, ses tentes et ses baraquements… Visitez Calais et vous assisterez à des combats réels entre touristes de tous horizons… Toute la diversité du monde offerte à vos yeux en un seul lieu ! »

Un cadeau empoisonné?

Peut-être ne devrions-nous pas trop nous moquer de Xavier Bertrand. Car ceux qui le connaissent affirment qu’il n’est pas si bête qu’il n’y paraît. Selon eux, le président de la région Hauts-de-France est un personnage retors et malin. Avec Machiavel comme maître à penser. Il espère sans doute, en faisant venir les automobilistes anglais, inciter certains habitants, récemment installés, à repartir avec eux. Il est génial, le Bertrand, non ?

Mais selon des sources extrêmement bien informées à Buckingham Palace et au 10, Downing Street, nous savons avec certitude qu’Elisabeth II et Theresa May ne veulent pas, mais pas du tout, de Calais. Ce qu’elles veulent, c’est l’Aquitaine, qui fût longtemps anglaise, la belle Aliénor s’étant jetée dans les bras d’Henri Plantagenêt, roi d’Angleterre. L’Aquitaine, c’est beau. Les paysages y sont merveilleux. Les demeures superbes. Plein d’Anglais y ont déjà élu domicile. Et en plus, il y a moins de migrants là-bas…

Lire la suite