Quantcast
Home Politique Un nouveau député de la Nupes accusé d’agression sexuelle !


Un nouveau député de la Nupes accusé d’agression sexuelle !

Un nouveau député de la Nupes accusé d’agression sexuelle !
Portrait d' Arthur Rimbaud (1859 - 1891), d'apres la photo de Carjat. © Bianchetti/Leemage Leemage via AFP

Arthur Rimbaud, figure LFI des Ardennes, aurait violenté une voisine.


À gauche, l’onde de choc liée aux violences sexuelles et sexistes ne cesse de grandir. Nous apprenons maintenant que c’est Arthur Rimbaud qui renonce à toute responsabilité dans les instances de LFI. Le député de Charleville-Mézières, qui participait à l’Assemblée à une commission mixte de réflexion sur le commerce des armes créé depuis le début de la guerre en Ukraine, a en effet préféré devancer le scandale médiatique qui ne manquera pas d’apparaître à la suite d’un témoignage spontané recueilli auprès des agents Lagarde et Michard du commissariat de la capitale ardennaise.

L’affaire ne remonte pourtant pas à hier et met en question le comportement du député insoumis avec sa voisine alors qu’ils étaient encore tous les deux enfants. Il est ainsi décrit par un informateur ou une informatrice, allez savoir, qui a préféré garder l’anonymat :

“Quand venait, l’oeil brun, folle, en robes d’indiennes,

– Huit ans – la fille des ouvriers d’à côté,

La petite brutale, et qu’elle avait sauté,

Dans un coin, sur son dos en secouant ses tresses,

Et qu’il était sous elle, il lui mordait les fesses,

Car elle ne portait jamais de pantalons ;

– Et, par elle meurtri des poings et des talons,

Remportait les saveurs de sa peau dans sa chambre.”

À lire aussi : Sandrine et la tentation Stasiste: la vie des autres et celle d’Adrien Quatennens en particulier.

Arthur Rimbaud reconnait donc les faits, embarrassant un peu plus une formation déjà bien secouée par ces problèmes. La surprise est d’autant plus grande que Rimbaud s’est aussi distingué par un certain activisme LGBT.

Sandrine Rousseau, toujours vigilante et que l’on sait à la pointe de tous les combats dans l’intérêt des femmes, parle, à propos de ce témoignage qu’elle a été la première à relayer sur les réseaux sociaux et sur les plateaux de chaines d’infos continues, de “comportements inexcusables” où “un petit garçon a non seulement commis une agression sexuelle mais a de surcroit utilisé son privilège de classe.

Elle a ajouté sur LCI : « L’attitude du député Rimbaud enfant doit nous interroger collectivement sur ce qu’est l’éducation dès le plus jeune âge. La déconstruction des attitudes prédatrices du petit garçon doit intervenir dès sa naissance en fait et peut-être même avant, par des interventions sur le fœtus. »

Sandrine Rousseau a conclu: “Mordre des fesses, c’est un délit, et les femmes ont encore le droit de ne pas mettre de culotte que je sache.”

« La fille des ouvriers d’à côté », elle, a vingt-cinq ans aujourd’hui. Elle pointe à l’agence Pôle Emploi de Sedan, enchaine les missions d’intérim dans l’aide à la personne et a été une figure locale, en 2018, des Gilets Jaunes. Elle refuse toute publicité autour de cette affaire. Elle a juste donné un bref entretien à L’Ardennais. Elle a déclaré à notre confrère qu’elle “adorait se faire mordre les fesses à cet âge-là”, et qu’« Arthur était un sacré cochon toujours prêt à la rigolade ». Avant de conclure : « Puisque c’est comme ça, moi je vais voter RN la prochaine fois. J’ai pas envie de bosser jusqu’à 65 piges et eux, au moins, ils causent retraites et pouvoir d’achat. Et pas de ce que je fais avec mon cul. »


Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Previous article Quand Le Monde veut nous faire prendre les Kouachi palestiniens pour des Che Guevara de la révolution
Next article Sois moche et tais-toi
Jérôme Leroy est écrivain et membre de la rédaction de Causeur. Dernier roman publié: Vivonne (La Table Ronde, 2021)

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération